aujourd'hui, c'est dimanche, nous allons faire un plat de riche : le ris de veau!

un si bon morceau du veau qui était jeté il n'y a pas si longtemps pour cause de vache folle! et qu'ils vendent maintenant dans les 25 euros le kg, à intermarché, je ne vous dis pas chez un boucher artisanal!!

IMG_0021

c'est l'homme qui est fou, pas la vache! d'elle-même, elle ne serait pas allée manger des résidus de viande qu'ON lui a refilé en douce en poudre dans son alimentation; encore une fois il faut écouter la sagesse populaire qui dit qu'ON est un c**!

bon, à la maison, seuls le commis et moi-même adorons le ris de veau! et là en plus, j'étais à dijon lorsque je les ai faits! alors devinez? qui a tout mangé toute seule? héhéhé? c'est moi! trala.. lalalère!!

il est possible de mettre ces ris de veau en morceaux dans les vols au vent ou les bouchées à la reine!! mais pas moi, je me les sers en plat principal! je les ai découverts chez un charcutier génial, Jean-Jacques B....., (qui mériterait bien d'être connu de la blogosphère entière!  non seulement il cuisinait super bien, mais en plus il était super mignon, ce qui ne gâte rien!)! il est à la retraite maintenant, il officiait à La Celle St Cyr, petit village à côté de joigny! avec un nom pareil vous imaginez bien que j'aimais bien y aller! tu vas où? à La Celle!

je suis sûre que vous allez dire : c'est difficile les ris de veau, très compliqué et tout et tout!!

c'était sûrement vrai AVANT de connaitre ma méthode de simplification à l'extrême!

tout d'abord qu'est-ce que le ris de veau? je ne vais pas vous faire manger n'importe quoi sans svous dire d'où ça vient! le ris de veau est une glande, le thymus, qui se trouve dans l'arrière-gorge du veau et qui lui sert à digérer le lait qu'il boit! c'est pourquoi il n'y en a plus chez le boeuf ou la vache! il doit aussi y avoir des ris d'agneau, mais je n'en ai jamais mangé!

il est nécessaire de l'éplucher pour enlever les filaments, les nerfs, les veines, enfin tout ce qui traine et qui est dur après cuisson!

IMG_0023 pour ce faire, faire bouillir de l'eau vinaigrée et le plonger 1mn, pas plus!

IMG_0024 tout ce qui doit être enlevé est dur et bien visible! alors, courage, prendre des ciseaux et s'attaquer au dépiautage!

je vous épargne cette phase, parce que je ne retrouve plus les photos! mais uniquement pour ça!!

IMG_0012 voilà ce qu'il reste enfin, et ce que je jette! non, dans l'autre sens, sinon, vous allez croire que je jette ce qu'il y a dans l'assiette! je reprends : -dans la barquette ce que je jette, -dans l'assiette, ce que je garde!

et savez-vous que c'est presque fini? et oui!!

avec sylvie, la vie est facile! vous allez en être persuadé maintenant!

IMG_0013 plus qu'à les faire revenir vite fait dans le beurre! faire fondre et colorer le beurre, pas noircir! si vous l'avez oublié pendant que vous répondiez au téléphone, vous jetez et vous recommencez! pensez à vos artères, je vous le dis souvent!

IMG_0021 voilà ce que ça donne, les faire colorer de tous côtés, ça demande 5mn pas plus!

IMG_0022 réserver, dit le chef! mettre de côté, dit sylvie!

plus que la sauce à faire, hâcher fin quelques échalottes ou plutôt faire hâcher par le commis, mais comme je ne l'ai pas emporté à dijon, j'ai hâché moi-même! chic, je sais encore!

IMG_0024 les faire blondir dans la même poêle avec un peu de beurre, sans la laver, pour garder le goût et avoir moins de vaisselle! si j'avais eu des champignons de paris frais, j'aurais mis, mais comme j'avais pas, j'ai pas mis! mais c'est mieux avec!

IMG_0025 ajouter de la crème, ne pas faire bouillir trop, sinon, elle va se liquéfier et faudra en rajouter pour rattrapper!

IMG_0027 ajouter une bonne cuillère à soupe de sauceline, aide-cuisine favorie de sylvie,

IMG_0029 ça donne ça, à peu près!

IMG_0032 couper en tranches, en bouts, comme vous voulez, les ris de veaux réservés, les ajouter à la sauce, laisser mijoter 5mn, pas plus, pour qu'ils ne durcissent pas et restent rosés à coeur, c'est meilleur!

IMG_0034 et servir! comme j'ai mangé tout ça sur 3 repas, le 1er jour, c'était avec purée et épinards! (la louloutte a mangé un steack hâché, normal, je l'ai faite sans dents, elle ne sait pas encore mâcher à 18 ans!)

le 2ème jour, c'était avec des pâtes, et le 3è jour, c'était tout ce qui restait, toute la sauce aussi avec du pain pour tremper dedans, pour saucer son assiette, disons-nous par ici!

hmmm! trop bon! dieu, fais que j'en retrouve bientôt! je ne suis pas trop exigeante avec dieu, ne trouvez-vous pas?

et avez-vous remarqué? il est possible de faire des plats recherchés rien qu'avec 2 plaques électriques dans un appart d'étudiante! vous verrez bientôt une autre chose sympa que j'ai faite durant ces 15 jours!